Mardi midi: y'en a marre!!!

Publié le par ninette

Une UNE nouvelle fois me voilà partie pour vous exposer mes problèmes. Est-ce que je réussirai à avoir une vie normale un jour ? Je ne suis pas sûre !!! Je ne sais pas ce qui me tient ici… Je n’ai pas un rond et tout les gens qui m’aident à m’en sortir me reprochent toutes sortes de choses…

 

 

PAPA : il me reproche de ne jamais être là. Mais, comprend-t-il ce que c’est de revenir chez ses parents quand on a connu la liberté et surtout quand on n’a jamais eu de vie familiale ? non, bien sûr lui ne voit qu’une chose : il m’aide et je ne suis jamais là… oui, il prend ça sans doute comme du profit, comme si je n’étais là que pour lui pomper son fric… Il a sans doute ses raisons de penser cela mais moi j’ai mes raisons pour ne pas être là tout le temps. D’une part, je profite du peu d’espace ouvert pour moi dans le quotidien de Richard. D’autre part, ici, je tourne en rond, je ne trouve pas mon oxygène… mais ça, lui ne le voit pas. De toute façon, il n’a jamais été présent pour moi durant toutes ses années et maintenant, il attend quoi de moi ? Que je sois une petite fille exemplaire ? Une Anne Laure ? Une passionnée de la vie de famille ? Non c’est impossible pour moi… Impossible parce que je n’ai pas de famille… J’i vécu sans et ce n’est pas maintenant que je vais changer de point de vue… Il m’aide ? C’est con à dire mais c’est son rôle de m’aider, d’être là pour moi… Il m’a totalement abandonné pendant des années et il voudrait que tout s’efface d’un coup, comme ça… Je vais être méchante mais, il a de la chance que j’ai besoin de lui parce qu’il ne me verrait plus du tout… Non mais attends !!! Il croit quoi ?

 

 

MAMIE : Voilà qu’elle s’est mis en tête que je devais arrêter le badminton… Elle est folle elle !!! Je ne vois pas en quoi le bad fait que je ne m’en sors pas ???? C’est ce qui me tient le badminton, ce qui fait que j’ai la force de continuer comme je le fais. Si je n’ai pas le bad, je n’ai plus rien…. Déjà, je suis blessée et je n’en peux plus de ne pas jouer… Alors, toute une année !!! Elle a pété une durite elle. De toute façon, j’ai toujours été le vilain petit canard dans cette famille. Et, elle cherche toujours quelque chose à me reprocher : quand ce n’est pas la salle de gym, c’est le badminton… Non mais attends… Putain, mais il n’y a vraiment personne pour me comprendre dans cette famille de merde ????????!!!!!!!?????

 

 

Des fois, j’aimerai avoir les moyens de me barrer d’ici, de chez mon père, de cette ville. Partir loin de tout et de tout le monde : Richard et sa Karine, Anne Laure et son nombril, Mamie et son badminton et toute cette famille, tout ce qui m’étouffe… Je veux m’en aller…. Partir ailleurs et vite fait… Je n’en peux plus de tout ce qui pèse sur mes épaules. Je n’en peux plus de tout le monde c’est bien clair… TOUT LE MONDE !!! J’ai envie de tout foutre en l’air, plus envie de faire le moindre effort… Sourire à qui, à quoi ? Être présente, mais qui me le rend ? Aller voir ceux qui autrefois avaient une place primordiale ? Mais pourquoi ?!!????!!! Je sais que je vais certainement regretter de tout mettre de côté comme cela mais je ne supporte plus rien ni personne… Je n’ai qu’une envie, disparaître d’ici. Partir ailleurs, quelque part où tout ça disparaîtrait où je serai enfin seule sans le poids de tout ses gens autour de moi…

 

 

Non, je ne me sens pas bien… oui, j’ai envie de péter les plombs, oui je n’ai plus envie de me retenir, de rester les pieds sur terre… Qu’est-ce qui me retient ici ?

 

 

Richard ? Non, lui il a sa Karine et ce n’est que ça qui demeure présent dans sa tête quand comme moi maintenant, il ne se retient plus… oui, je lui suis utile, oui, je lui apporte des choses que j’ai parfois du mal à définir. Je suis consciente de ça mais Karine est toujours là et ça, je ne peux pas le mettre de côté…

 

 

Chouchou ? Il n’a plus besoin de moi ici… Il a fait sa place au sein du groupe et aujourd’hui je ne sais pas ce que je peux lui apporter de plus…

 

 

AL ? Vous parlez d’une meilleure amie qui ne sait que voir son histoire d’amour… Non, elle ne sait pas écouter ce que je lui dis, elle ne sait pas voir que je suis mal dans ma peau…

 

 

Mais qui veut le voir ? Qui cela intéresse-t-il de s’occuper de quelqu’un de malheureux ? Je suis quelqu’un d’apprécier pour sa bonne humeur, pour son bien-être quotidien… Oui mais quand ça ne va pas… Quand ça ne va pas, il n’y a plus personne pour tendre la main parce que ça emmerde les gens de voir le mal-être des autres… Parce que chacun reste dans sa petite vie, dans ses propres problèmes dans ses propres craintes… Les autres ne sont intéressants que quand ils écoutent, quand ils donnent des conseils, quand ils s’intéressent à votre petite vie, à VOUS. Mais quand il faut s’intéresser aux autres ??? Et bien, à ce moment-là, il n’y a plus personne… Plus personne pour être à l’écoute… il faut voir… à chaque fois que quelqu’un va mal et bien il est tout seul… Monde d’égoïstes…

 

 

 

Publié dans en live du portable

Commenter cet article

Aure 26/10/2005 12:36

Mais on est là, nous! T'inquiète pas, t'es pas toute seule à vivre des tracas amoureux ( si tu voyais l'état de ma vie sentimentale, tu te réjouirais de la tienne...). COURAGE!