Cette prise de tête!!!!!!

Publié le par ninette

                                          

Je vous écris ENCORE en live de chez Richard. Décidément, j’y passe ma vie allez vous me dire. Bon, en fait, c’est lui qui me l’a proposé voire même demander !!!!! Pour tout vous dire, hier soir, j’étais à une soirée célibataire en ville (avec Christophe et Ludo, mes deux potes) pour délirer un peu… Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était délire, je vous raconterai ça. Donc, normalement, j’avais prévu de dormir chez Chouchou (mon ex). Mais, Ri m’a dit de prendre la clef, pour ne pas avoir de scrupules à le réveiller si jamais je rentrai tard. En gros, il m’a fait comprendre qu’il préférait encore que je dorme avec lui… Normal…

 

 

Voilà le hic : hier soir, j’ai eu des nouvelles de Lilian. En fait, il m’a clairement fait comprendre que c’était purement amical entre nous. Bon, je ne comptais pas me marier avec lui ni même avoir une aventure, j’avoue. Mais, quand même, ça m’a un peu vexée dans mon amour-propre d’avoir pu croire qu’il avait d’autres intensions… Et puis, Nico m’a appelé. Ca m’a fait quelque chose d’entendre sa voix au téléphone. On est resté prés d’une demi heure ensemble au téléphone… Il m’a mis le doute en tête et surtout je suis rentrée chez Richard toute déboussolée !!! Du coup, j’ai été toute bizarre toute la soirée et il s’est inquiété. C’était du genre, lever en plein milieu de la nuit pour aller fumer dehors et tout et tout. Il m’a demandé des dizaines de fois mais impossible de le lui dire… Du coup, il a été adorable ; mais, j’ai l’impression d’arriver au bout de notre relation, l’impression qu’il est allé trop loin et que j’ai en main la carte qui pourra tout arrêter… Je me sens enfin la force de vivre sans lui… Vais-je saisir cette chance ou la laisser passer une nouvelle fois ??? Rien n’est moins sûr…

 

Hier, j’ai commencé à parler à Richard de ce que je ressentais. En fait, on a parlé de sa jalousie envers Nico pendant le tournoi de Castres et je lui ai dit « Et bien, tu vois la peur que tu as ressenti, le mal-être et bien, moi, je vis ça au quotidien ». Ça a le mérite d’être clair et même si on n’a pas parlé clairement de ça, je sais très bien que ça l’a fait cogiter… Mais, ça ne suffira pas pour me garder prés de lui… Je sens que peu à peu je me détache et que ma conscience prend le pas sur mon insouciance…

 

 

 

Commenter cet article